La thèse de C. Daversin est en ligne

In Hifimagnet, News, Physique by prudhomm

daversin-photo

La thèse de Cécile Daversin dont la soutenance s’est tenue le lundi 19 septembre est en ligne sur HAL et TEL. Elle incorpore les corrections proposées par les membres du Jury.

La thèse s’intitule “Bases réduites pour des problèmes multi-physiques non-linéaires de grande taille. Application au design d’aimants à haut champ.” Elle a été effectuée au sein de Cemosis(projet HiFiMagnet), en collaboration avec le Laboratoire National des Champs Magnétiques Intenses (LNCMI) de Grenoble. Elle a été financée par le labex IRMIA, et a été soutenue par l’ANR Chorus (Common HORizon for Uncertainty quantification in numerical Simulation).

Le LNCMI est un grand équipement du CNRS. Il met à la disposition de la communauté scientifique internationale des aimants produisant des champs magnétiques intenses (entre 24 et 36 Teslas pendant plusieurs heures), utilisés par les chercheurs comme un moyen d’exploration et de contrôle de la matière. Dans sa thèse, Cécile s’est intéressée à la simulation de ce type d’aimants, dans le but de les étudier, d’optimiser leur design, ou encore de faire des analyses d’incidents. Ces modèles 3D sont basés sur des équations aux dérivées partielles couplées non-linéaires. Au vu de leur complexité, nous avons développé des méthodes de réduction d’ordre, permettant de réduire considérablement les temps de calcul associés. En particulier, nous pensons avoir levé un verrou majeur de l’utilisation du cadre méthodologique de réduction d’ordre pour des problèmes multi-physiques non-linéaires.

L’ensemble des travaux de Cécile ont été implémentés dans notre plateforme Feel++.